83 % des publications scientifiques du programme européen H2020 (2014-2020) sont en accès ouvert

La politique open access de la Commission européenne en faveur du libre accès aux publications est couronnée de succès
Monitoring the open access policy of Horizon 2020 (Final report)

La Commission européenne (CE) vient de publier un nouveau rapport d'évaluation de sa politique d'accès ouvert du programme Horizon 2020 (2014-2020).

Parmi les conclusions de ce rapport :

  • Avec Horizon 2020, l'Europe se positionne en tête des financeurs qui obtiennent le meilleur taux d'accès ouvert aux publications. En moyenne, le taux d'accès ouvert parmi les publications de Horizon 2020 a augmenté de façon régulière sur la durée du programme, passant de 65 % des publications évaluées par les pairs en accès ouvert en 2014, pour atteindre 86 % en 2019.
  • Les frais de publication des articles (APC) moyens estimés d'un article en Gold open access sont d'environ 2 200 euros. Les articles en libre accès "hybrides", une catégorie qui ne sera plus remboursée dans le cadre d'Horizon Europe, ont un coût moyen plus élevé de 2 600 euros.
  • 49 % des publications d'Horizon 2020 ont été publiées à l'aide de licences Creative Commons (CC), qui permettent la réutilisation (avec différents niveaux de restrictions), tandis que 33 % utilisent des licences spécifiques à l'éditeur qui imposent des restrictions sur la fouille de texte et de données (TDM).
  • Les archives institutionnelles ont répondu de manière satisfaisante au défi de fournir un accès FAIR, en modifiant les procédures internes et les métadonnées pour intégrer les changements nécessaires.
  • La politique d'accès ouvert d'Horizon 2020 a eu une vertu pédagogique : le respect de leurs obligations en matière d'accès ouvert dans le cadre d'Horizon 2020 a permis aux bénéficiaires de mieux connaître les concepts et les principes qui sous-tendent la science ouverte et d'améliorer leurs compétences dans ce domaine.
  • Au niveau organisationnel, la politique d'accès ouvert de Horizon 2020 a encouragé d'autres financeurs et institutions de recherche européens à adopter des politiques et des mesures d'accès ouvert du même type [en France, on peut citer la Loi pour une République numérique].

Source : OpenAIRE (07/09/2021)